Pourquoi ne pas découvrir les phares de la côte Bretonne ?

Pour les amoureux de randonnée et amateurs du camping, les phares de la côte Bretonne sont une destination idéale. Les côtes offrent une vue imprenable sur l’océan. Les îlots sont à la fois attrayants et paradisiaques sur les côtes de Bretagne. Ces derniers sont les meilleurs dans l’Europe.

Phare de la côte de Bretonne : avec des édifices endémiques et monumentaux

Les phares de la côte Bretonne permettent la découverte des sentinelles des mers. Les phares ont souvent un musée endémique. Si vous voulez percer l’énigme, n’hésitez pas à visiter le circuit de géocaching Iroise Bretagne.

L’archipel de Molène embellit le phare de Trézien. L’eau de Manche et de l’Atlantique frotte le pied de Trézien. Le doyen de la côte bretonne reste Stiff. Son dessin artistique est l’œuvre de Vauban. Les expositions du conservatoire de l’abeille noire séduisent les visiteurs de ce site. C’est aussi le cas pour « le pète au feu » et la cure de jouvence.

La belle grimpette à Plouguerneau présente un escalier en spirale. L’escalier se situe entre des murs d’opaline. L’escalade en vaut la chandelle. Désormais automatisé, le phare est accessible en bateau.

Côte de Bretonne : avec les phares plus attrayants du monde

Les phares de la côte Bretonne font partie des meilleures au monde. Ils présentent une vaste concentration de phares. Notamment, le Finistère est un record indiscutable. Le phare de l’île vierge dispose 365 marches. C’est le plus haut d’Europe et du monde. N’hésitez pas à grimper au sommet et profitez d’une vue panoramique ! Ce géant de granite donne une vue spectaculaire sur le pays des Abers.

Connu sous le nom de sentinelle du bout du monde, le phare de Saint-Mathieu singularise Bretonne. Ce phare émerge des ruines d’une abbaye. Les guides content l’historique de cet édifice gracieux. En brest, la lanterne du monument indique aux marins le chemin du goulet. C’est une tâche lourde en cas d’intempérie. La pointe de Saint-Mathieu est embellie avec un décor anachronique. Bâti en 1835, le phare dispose de 163 marches. Au bon temps, la pointe du raz à l’île d’Ouessant est grandiose. Le site est ouvert toute l’année.

Côte de Bretonne : découvrir les phares mythiques

Les balises de Bretonne sont des musées éclairants. C’est le cas du phare du Créac’h, il est comme une optique géante. Son pied est équipé de lentilles de Fresnel, des lanternes à charbon et de lampes à arc. Plusieurs objets historiques sont exposés dans ces phares. Ces choses témoignent de l’évolution technique durant les siècles.

Le secteur du tourisme est en perpétuelle innovation. Nombreux sont les gadgets technologiques utilisés dans le tourisme. Le carnet touristique met en évidence les sites pittoresques. C’est une sorte de catalogue pour les campeurs. Les professionnels mettent à votre disposition une application à des fins touristiques. En effet, le dispositif offre des détails sur les routes les plus phares de Bretagne. Ainsi, votre voyage sera optimisé. Vous pouvez passer par l’île Vierge au phare de Trézien. Vous pouvez aussi visiter la pointe Saint-Mathieu et le phare du Stiff. 

Le Cap Fréhel : une Bretagne restée encore sauvage
Saint-Malo : la cité Corsaire qui vous séduira !